Journée mondiale des océans

Publié le 30 mai 2012 par Mélanie

Le 8 juin prochain aura lieu la Journée mondiale des Océans. Moment idéal pour se rappeler l’importance de cet écosystème fragile et diversifié!

La Journée mondiale des Océans est une initiative du Sommet de la Terre Rio de 1992 et a été reconnu officiellement par les Nations Unies et l’UNESCO en décembre 2008. Depuis, la Journée mondiale des Océans est célébré le 8 juin de chaque année. Au Québec, c’est le groupe Québec-Océan qui, depuis 2010, se fait le porte-étendard des activités de la Journée mondiale des Océans au Québec.

Cette journée est importante pour se rappeler entre autres les nombreuses menaces qui pèsent sur nos océans.

Ceux-ci sont menacés et fragilisés par différents fléaux tels que la pêche intensive, la pollution et le réchauffement climatique. Parmi les preuves les plus concrètes, mentionnons la disparition d’espèces de poissons, la détérioration des récifs coralliens et la pollution des littoraux ainsi que la fonte accélérée des glaces.

  • La surpêche
    On estime que 75 % des espèces commercialisées sont actuellement exploitées au maximum ou surexploitées. La plupart des poissons de grande taille, requins, thons, espadons, sont menacés de disparition à brève échéance.
  • La pollution
    La plupart des pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud et encore un nombre significatif de ceux d’Europe et d’Amérique rejettent directement à la mer les effluents pollués de leurs villes. L’agriculture intensive et les rejets industriels sont directement en cause dans le déversement de déchets toxiques et de polluants.
  • Le réchauffement climatique
    L’activité humaine libère de grandes quantités de gaz carbonique (CO2) et autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ce qui fait augmenter la température des eaux à la surface des océans. Cette hausse de température provoque le blanchiment des coraux, qui constituent la fondation des écosystèmes marins tropicaux en fournissant nourriture et habitat à une grande variété d’organismes. Le réchauffement climatique fait aussi fondre la banquise qui recouvre les océans des deux pôles. Les espèces qui ne peuvent s’adapter à ces changements disparaîtront et c’est autant de perte pour la faune et la flore très spéciales qui peuplent l’Arctique et l’Antarctique.
  • L’acidification des océans
    Plus il y a de gaz carbonique dans l’atmosphère, plus il est absorbé par l’océan, ce qui rend l’eau plus acide. Cette acidification fragilise les coquilles et les squelettes externes de plusieurs organismes à la base de la chaîne alimentaire, qui meurent ou ne se développent plus normalement. Cela réduit aussi la calcification des coraux, ce qui combiné au réchauffement, met en danger près de 75% des récifs coralliens à travers le monde.

Le groupe Québec-Océan nous donne, sur son site Internet, quelques conseils pour devenir plus responsables envers les océans :

  1. Visiter les parcs marins et les aquariums
    Découvrez les richesses de la mer et apprenez à les connaître en visitant les parcs et aquariums de votre région.
  2. Encourager les pêcheries durables
    Privilégiez les fruits de mer et les poissons pêchés sans détruire les habitats marins et les stocks en péril.
  3. Consommer moins et intelligemment
    Achetez localement pour diminuer le transport routier et maritime; achetez biologique pour réduire les apports de fertilisants et de pesticides; évitez le gaspillage.
  4. Réduire les émissions de CO2
    Utilisez les transports en commun, la marche ou le vélo pour réduire les impacts négatifs du réchauffement climatique et de l’acidification des océans.
  5. Ne laisser que mes empreintes sur la plage
    Gardez le littoral propre en ramassant les déchets lors d’une marche ou lors d’activités communautaires.
  6. Faire des choix écologiques
    Utilisez des produits nettoyants non-toxiques et réduisez la quantité de sacs et bouteilles de plastique pour diminuer les polluants et déchets.
Source : Journée mondiale des Océans
  • Facebook
  • Twitter
  • E-Mail
  • Google Bookmarks

Laissez un commentaire

Diplômée de l'Université Laval en géographie, j'ai joint l'équipe du 89,1 FM en 2010, car je me passionne pour la vulgarisation scientifique, le journalisme et les médias.

Titulaire d'une maîtrise en sciences géographiques (dont le sujet d'étude portait sur les changements climatiques), mon intérêt pour le journalisme scientifique, la protection de l'environnement, le développement durable et la promotion des sciences m'ont poussé à créer ce site Internet.

J'espère donc pouvoir vous partager ma passion pour les sciences, la nature et l'environnement!

Mélanie Jeaninfo@maplanetebleue.com